Pour faire le tour du monde, rien ne vaut une croisière à bord des bateaux de “it‘s a small world”. Les cast members nomment cette attraction “small world” tout simplement. En revanche, les visiteurs l'appellent tout autrement : “la maison des poupées”, alors que sa traduction officielle est “que le monde est petit”.

it's a small worldQuel surnom bien étrange, n'est-ce pas ? Certes, les figurines qui dansent et qui chantent une musique devenue insupportable ressemblent vaguement à des poupées articulées. Mais était-ce suffisant pour qualifier l'attraction de “maison” ? Devant cette question essentielle, la réponse ne m'est venue qu'à l'occasion d'un voyage dans le parc Disneyland original situé à deux pas de Los Angeles en Californie.

Comme vous le savez, cette attraction qui rend hommage aux enfants du monde entier, possède par conséquent un caractère international. C'est pourquoi, l'annonce de bienvenue et de sécurité, dans le parc américain, est effectuée dans de nombreuses langues dont le français.

Voici, d'abord en anglais l'annonce originale que l'on peut entendre dans la file d'attente et une fois assis dans le bateau (cette même annonce est ensuite effectuée en espagnol puis en japonais) :

> “Welcome to it's a small world. Please keep your party together as you walk through the turnstiles. Chlidren under age 7 must be accompanied by an adult. And just a reminder, there is no smoking, food or drinks. Thank you.”
> “For your safety, please remain seated during your cruise keeping your hands and arms inside the boat. And please, no smoking or flash photography. Thank you.”
> “Please remain seated until the boat comes to a complete stop and you are asked to disembark.”

L'annonce en français (et en allemand) n'est entendue uniquement qu'à bord des bateaux :

> “Bienvenue à la maison des petites poupées. Gardez vos sièges et s'il vous plaît, défenser de fumer. Merci.” [oui, oui, le verbe “défenser” !]
> “S'il vous plaît, gardez vos bras et vos mains dans le bateau et gardez vos sièges jusqu'à la place en débarquer. Merci.” [sic]

Bien que la langue française y soit un peu massacrée, car il doit s'agir de la même annonce utilisée depuis le tout début de l'attraction, avez-vous remarqué l'utilisation de l'expression “maison des petites poupées” ? Les voyageurs français visitant le parc américain auraient ainsi conservé en mémoire cette expression, en la ramenant au parc parisien. L'usage et le bouche à oreille auraient ensuite suffit à consacrer cette appellation finalement inventée aux États-Unis.