Ratatouille, un film d'exception plein de saveur où, sacrilège, le principal héros est l'ennemi ordinaire de toute cuisine qui se respecte ! Les films d'animation ont décidément ce talent de faire passer des animaux ou des insectes a priori répugnants pour des choses absolument adorables ! Qui ne voudrait pas avoir pour ami le petit Rémi, toujours prêt à vous concocter de somptueux mets à vous faire saliver de bonheur…

Ratatouille

Hélas dans la vraie vie, il y a peu de chance de tomber sur un rat aussi mignon que Rémi. Je me souviens ainsi d'un léger moment de frayeur un soir tranquille un été. Il était près de 23 heures, nous préparions la fermeture de la gare de Frontierland du Disneyland Railroad après le passage du dernier train. Dans ce coin reculé du parc, à une heure si tardive les badauds se faisaient rares. Il ne restait plus que le silence des lieux mêlés à la douce musique country toujours diffusée via des hauts-parleurs savemment intégrés dans le paysage.

Tout d'un coup, des petits bruits de pas assez répétés et proches se firent entendre. À Frontierland, rencontrer des animaux en vadrouille n'a rien d'étonnant. Généralement, c'étaient des canards qui patrouillaient en famille ou des lapins perdus, venus d'on ne sait où de la campagne Seine-et-Marnaise !

Mais ces petits bruits étaient intrigants. ils ne ressemblaient pas à ceux émis par les animaux que nous avions l'habitude de croiser dans cette zone. Difficile de voir de quoi il pouvait s'agir, l'éclairage tamisé et les ombres ne facilitant pas cette tâche. Aussi, n'écoutant que notre courage et guidés par l'oreille, nous tentions de nous approcher… avant de voir détaler à toute vitesse un énorme, mais vraiment énorme, ragondin !

À coup sûr, celui-ci ne devait pas faire partie de la famille Disney !