Et voilà, une nouvelle année s'est installée ! Je vous la souhaite remplie de bonheur à consommer sans modération !

Les coupes de champagne et les petits fours qui accompagnent souvent les soirées festives de fin d'année me rappellent un événement spécial qui s'était tenu en avril 2002. À cette époque, je ne faisais plus partie du staff Disney depuis quatre ans. Toutefois, ma nouvelle entreprise avait (et a toujours) des liens étroits avec la compagnie.

Un jour, un de mes collègues chargé des événements spéciaux vint me voir afin de me proposer de participer à l'organisation d'une soirée spéciale pour Disney. Connaissant mon ancien job, il savait que la perspective d'être à nouveau en contact avec Disney, mais de l'autre côté de la barrière, ne pouvait que m'enchanter ! Et il avait bien raison !

En avril 2002, se tenait le Festival du film de Paris sur le thème du cinéma espagnol et Disney venait tout juste d'ouvrir les Walt Disney Studios. Quoi de plus naturel pour un parc dédié au septième art d'accueillir en son sein un festival cinématographique. La Ville de Paris et Euro Disney étaient ainsi partenaires de l'événement et nous avaient sollicités pour organiser le transfert des invités depuis les Champs-Élysées, jusqu'au nouveau parc de Marne-la-Vallée où se tenait une soirée spéciale.

Plusieurs autobus de la RATP furent donc affrêtés pour accueillir les quelque quatre cents invités quittant le cinéma Gaumont Marignan. Leur destination : La Défense, où les attendaient un RER spécial qui allait faire un trajet direct jusqu'en gare de Marne-la-Vallée.

Le tapis rouge fut déroulé sur l'un des quais de départ, attirant d'ailleurs l'attention des voyageurs réguliers. Sur le quai, un train à deux niveaux a priori bien classique qui fait partie de différentes séries de trains qui circulent d'ordinaire sur la ligne A du RER. Mais ce train en particulier, avait été spécialement réaménagé pour cet événement. Un décor figurant une pellicule de cinéma, mais stylisé à la Disney habillait ainsi le sol du train. Les banquettes du niveau bas avait été retirées et à leur place avait été installé un bar proposant petits fours et champagne. Des musiciens animaient les différentes voitures et l'ensemble créait une ambiance décidément bien insolite !

Le trajet se déroula sans encombre particulière et dans une ambiance bon enfant. Seule petite fausse note quand même : certains invités se croyant tout permis n'ont pu s'empêcher d'essayer d'allumer une cigarette. Ce qui entraîna le courroux du directeur de la ligne A qui a immédiatement fait une annonce sonore pour rappeler qu'un train privatisé n'était pas un prétexte à s'affranchir des règlements qui prévalaient pour tous : stars ou pas stars. Avec la menace d'interrompre purement et simplement le voyage au prochain rappel !

L'arrivée à Marne-la-Vallée s'est faite à nouveau sur un tapis rouge qui a conduit les invités jusqu'à Cinémagique pour une introduction et une projection du film habituel de cette attraction. Jay Rasulo, le p-dg de l'époque, avait même indiqué qu'à l'avenir, Cinémagique inclurait des scènes tirées du patrimoine cinématographique espagnol. Mais à ce jour, le film n'a, à ma connaissance, encore subit aucune modification ou ajout !

La soirée s'est ensuite poursuivie au Studio 1, où des tables réservées attendaient les différents invités de marque. Pour les autres, dont le staff d'organisation, nous étions relégués à l'étage avec un menu simplifié et nous avions atterri à côté de Bernard de la Villardière, beaucoup moins strict dans la vraie vie que les émissions qu'il anime sur M6 !