Ainsi que je vous l'avais promis il y a pratiquement un trimestre, voici enfin le premier article d'une série qui sera entièrement consacrée au resort Disney de Floride ! Ce premier billet s'attachera sur les impressions générales du domaine, avant un passage en revue plus détaillé par thème (les cast members locaux, la restauration, la tenue et l'entretien des parcs, les parcs bien sûrs, etc.).

Bien entendu, l'idée n'est surtout pas de vous faire une visite guidée de ce gigantesque complexe de loisirs, ni de vous faire un descriptif exhaustif de toutes les attractions. De nombreux sites et autres blogs s'en chargeront parfaitement ! Il s'agit plutôt de vous faire part d'un compte-rendu de voyage, à travers le regard critique d'un ex-cast member, accompagné d'actuels cast members du parc français !

Walt Disney WorldSi les parcs Disney de Californie et du Japon n'ont plus de secrets pour moi, il me restait encore les parcs de Floride à conquérir. Je n'avais jamais eu l'occasion d'y séjourner et il faut dire que cette partie des États-Unis ne m'intéressaient pas particulièrement.

Lorsqu'un de mes amis, cast member à Disneyland Paris, m'a proposé de participer à un voyage qu'il organisait avec deux autres amis (également cast members du resort français), j'ai immédiatement dit oui ! Grâce à leurs statuts d'employés Disney, nous bénéficions de tarifs préférentiels dans les hôtels de Walt Disney World ainsi que de l'admission exonérée dans les quatre parcs à thèmes. Difficile de résister à une telle offre ! Et c'était surtout l'occasion de mettre enfin un pied dans ce temple des excès voué aux loisirs et au culte de la souris aux grandes oreilles.

Alors, que retenir de ce séjour, avant d'entrer dans les détails sur les prochains billets de ce blog ?

D'une façon générale, nous avons tous passé un excellent séjour. Lorsque l'on flirte fin mars avec les 30 degrés et que le soleil était au rendez-vous pratiquement tous les jours, on ne pouvait décidément pas rêver mieux. Mais même si le séjour fût des plus agréables, il n'en demeure pas moins que certaines mésaventures tout bonnement indignes de Disney n'ont pas manqué de noircir le tableau…

Si l'organisation et la logistique était souvent exemplaires, certains points mériteraient de sensibles améliorations comme les conditions de transport dans ce vaste domaine ou la considération des clients lorsqu'un incident technique majeur survient en affectant des milliers de visiteurs.

Du côté du staff, on sentait un laisser-aller flagrant chez certains : accueil réduit au service minimum, aucun effort de recherche de solutions à des problèmes, comportement négligé et peu commercial avec les visiteurs, coups de fils personnels, clients traités comme du bétail… On est bien loin de l'image idyllique du cast member américain censé représenter le top au niveau référentiel de service.

Enfin, l'immensité du domaine (environ 11 000 hectares, soit quasiment la surface de Paris), rend difficile, si l'on n'a pas de voiture, toute exploration des alentours. Surtout que Disney n'incite pas du tout à quitter le “château” ! Le fait de vivre en circuit fermé peut être parfois étouffant si comme moi on aime bien sortir des sentiers battus et voir autre chose. Les parcs français et japonais ont sur ce point un avantage non négligeable : celui d'être reliés à des centres de vie majeurs grâce à des systèmes de transport performants.

Le prochain billet sera consacré à la vie dans le resort.